Club Rotary Grasse > Devenir Rotarien > Le critère des 4 questions

Le critère des 4 questions

L'éthique

En échange de l'agrément qu'il nous donne, du prestige qu'il nous prête, le ROTARY INTERNATIONAL nous invite à adhérer à l'un de ses buts statutaires : " Cultiver et encourager l'observation de règles de hautes probité dans l'exercice de toutes profession " .

 
De même  qu'il y a des choses que nous avons faites de d'autres que nous n'avons pas faites pour devenir Rotarien, il y a des choses que nous ferons toujours et d'autres que nous ne ferons jamais parce que nous sommes Rotariens.

Le comportement éthique n'appartient pas qu'aux Rotariens mais les Rotariens s'y obligent.

Les 4 questions :

Est-ce conforme à la vérité ?

Le mot Vérité pose problème à certains qui ne la conçoivent que d'essence divine.
Pour d'autres la vérité est relative  ("Vérité en deçà des Pyrénées ....", "A chacun sa vérité", etc).
Mais on s'accordera pour admettre que la quête de la véracité, induit par le questionnement "Est-ce VRAI ?",  est une valeur universelle.

Cette question : Est-ce VRAI ?
- met en garde contre la soumission à l'opinion générale ou au prêt à penser.
- prémunit contre les a priori, les exagérations ou la fascination du virtuel.

Est-ce Loyal de part et d'autre ?

D'abord est-ce conforme à la loi ?  (ou à son esprit car tout ce qui strictement légal n'est pas forcément moral).
Être loyal dans le monde professionnel c'est :
-  respecter la parole donnée,
-  être fidèle aux engagements pris, fussent-ils non formalisés.

Le contraire de la loyauté se nome tricherie, duplicité, hypocrisie.

Est-ce susceptible de stimuler la bonne volonté réciproque et de créer des relations amicales ?


Cette question invite à chercher :
- d'abord l'arrangement intelligent plutôt que la chicane réflexe ou la procédure systématique. 
- à priori le consensus (qui ne doit être ni démagogie, ni faiblesse)
- ce qui est bon plutôt que qui a raison.

Cette question contient un message de civilisation puisqu'elle tend à éviter la violence (l'homme est créateur lorsqu'il fait naître l'entente. Il est barbare lorsqu'il ne joue que sur le rapport de force).

Est-ce bénéfique à tous ?

La réponse positive à cette question crée et entretient la confiance.
La confiance est le terreau de toutes les performances professionnelles durables.
Elle suggère :
- de prendre en compte l'autre, tout l'autre, tous les autres.
- d'entrer dans la logique du gagnant/gagnant.
- de rejeter la tentation de la manipulation ou du favoritisme.

Cette question renvoie aux notions de droiture et d'harmonie, conditions de toute justice et moteurs de toute motivation noble et durable.